Cette résidence est querellée depuis des années avec l’homme politique Gabriel Mokia qui accuse Ngoyi Kasanji de l’avoir acquis illégalement et a obtenu gain de cause à la justice, il y a une année. Mais ce dernier parle d’un « règlement des comptes politiques ».

« On est en train de me déguerpir présentement même sans que je sois notifié d’une décision de justice, l’acharnement sur la personne de Ngoyi Kasanji Alphonse, un règlement des comptes politiques s’effectue en toute aisance dans un Etat de gangstérisme directionnel. J’ai compris », a-t-il déclaré dans un tweet.

L’ancien gouverneur du Kasaï Oriental et cadre du Front commun pour le Congo (FCC) est de plus en plus critique à l’égard du parti présidentiel-UDPS- sur les réseaux sociaux. Son immeuble à Lingwala a même était attaqué en juin dernier lors de la manifestation de l’UDPS contre les propositions de loi sur la réforme de la justice initiée par les députés FCC Minaku et Sakata.

Socrate Nsimba


(SNK/Yes)