Le Parti lumumbiste unifié (PALU) d’Antoine Gizenga Funji d’heureuse mémoire vient se doter d’un Comité directeur a.i pour présider à sa destinée en attendant la tenue du Congrès, organe habilité à mettre en place les structures définitives. Ceci grâce aux bons offices de Mme Jaynet Kabila. Ainsi Sylvain Ngabu, doyen en âge au sein de ce parti, prend le secrétariat général a.i. Il est secondé par deux adjoints qui devront assumer de manière alternative les fonctions de Porte-parole. Le nouveau attelage du PALU est constitué, par ailleurs, de 4 secrétaires permanents notamment un titulaire et 4 adjoints.

Godefroid Mayobo est parmi ces quatre adjoints, lui dont la désignation en qualité de Secrétaire général a.i avait été « validée » par le VPM en charge de l’Intérieur Gilbert Kakonde. L’ancien ministre près le Premier ministre dans le gouvernement Gizenda est réduit à un poste de second plan.

Le PALU était au bord de l’éclatement avec deux ailes qui s’observaient en chien de faïence, celle de Godefroid Mayobo et la frange fidèle à la fille de Gizenga, Lucie Gizenga. Cette situation fragilisait le FCC dans la mesure où le parti du patriarche Gizenga est un allié phare du regroupement politique de Joseph Kabila. Quoi de plus normal que le FCC puisse dépêcher l’un de ses généraux pour mener la médiation et sauver les meubles ? C’est l’exercice auquel s’est livrée Mme Jaynet Kabila. Au regard des résultats engrangés, on peut affirmer que cette médiation a connu un franc succès.

Théodore Ngangu


(TN/PKF)