Félix Tshisekedi a  au cours de la 45ème session du Conseil des ministres  annoncé sa volonté d’organiser les états généraux des forêts congolaises.

A cette occasion, le Premier ministre a été instruit de voir avec les ministres sectoriels impliqués dans la gestion des forêts congolaises, la possibilité d’organiser ces assises au cours du troisième trimestre de cette année.

Cette nouvelle a été saluée par les acteurs de la société civile qui voient dans cet acte du président sa volonté  de faire de la Rdc, un véritable leader forestier en Afrique et dans le monde.

« Le Président de la République a engagé le gouvernement au regard des enjeux liés aux changements climatiques, à la lutte contre la pauvreté d’organiser les Etats généraux de la forêt     avec l’accompagnement des partenaires techniques et financiers pour  examiner et évaluer la mise en œuvre du moratoire, un moratoire pris depuis 2002 et renchérit en 2005, mais qui à ce jour,  nécessite une évaluation.

En outre, il s’agira aussi de définir et adopté une nouvelle feuille de route concertée et consensuelle, et lever les options fondamentales susceptibles d’insuffler une nouvelle dynamique dans le secteur jusqu’à ce jour pas assez participatif au budget national », précise le compte rendu du Conseil des ministres.

Gisèle Tshijuka


(GTM/PKF)