Adulée par des jeunes, particulièrement à Kinshasa, la cigarette « Shikata » a été interdite en République démocratique du Congo. "Le Programme national de lutte contre les toxicomanies et les substances toxiques dénonce la consommation excessive et abusive de ce tabac pour la population à des proportions inquiétante et nuisible pour la santé", a affirmé dans sa note l'Inspecteur général de la santé, Louis André Komba Djeko.

"Ce produit d'origine indienne entre frauduleusement sur le territoire national sans bulletin d'analyse ni autorisation de mise sur le marché", peut-on lire dans cette note. Louis André Komba Djeko appelle le ministre de la santé ainsi que tous les inspecteurs provinciaux de la santé à s'impliquer afin de saisir et retirer tous les stocks de "Shikata" pour prévenir la santé de la population, surtout la jeunesse.

Cette cigarette était consommée par des jeunes dans des boites de nuit, des bars ainsi que dans d’autres lieux festifs. Des jeunes vantent des vertus de ce tabac sans trop maitriser ses conséquences sur la santé. « Cette cigarette soigne aussi des maux de dos. Ça redonne la force », explique un receveur de minibus à Kinshasa. Mais du côté du ministère de la Santé, c’est un son contraire. "En vue de prévenir la santé et le bien-être de nos compatriotes, surtout les jeunes, vous êtes chargé de saisir et retirer tous les stocks de ce produit à base d'opiacées afin de préserver notre population de ses méfaits", conclut la note de service de l'inspecteur général de la santé.

Dido Nsapu


(DNK/Yes)