Le vice ministre de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique (EPST), Didier Budimbu, en séjour à Rubaya, au Nord kivu, a transmis un message de compassion du chef de l’Etat Félix Tshisekedi et du gouvernement aux parents de deux écoliers finalistes du cycle primaire tués à Masisi.

Il faut savoir que le 27 aout dernier, jour de passation du test national de fin d’études primaires, ces deux écoliers ont été tués dans le centre de passation du TENAFEP/Katanga, dans le village kalendera du groupement de Nyamumaboko 2, en territoire de Masisi.

A la suite de cet incident survenu trente minutes seulement après la distribution des cahiers d’items, 306 candidats ont ainsi raté l’examen.

S’adressant à ces parents, monsieur Budimbu a déclaré que cette tragédie a touché tout le pays, le chef de l’Etat et le gouvernement y compris et que sa présence à Masisi constitue une preuve de compassion à la douleur ressentie par les parents éplorés.

Aux candidates finalistes, aux familles ainsi qu’aux camarades des écoliers arrachés de l’affection humaine dans cet incident tragique, le vice ministre Budimbu a recommandé le courage, assurant que tout est mis en œuvre pour mettre la main sur les auteurs de ce massacre.

Cathy Ibandula


(CI/Yes)