En sa qualité de Commandant suprême des Forces armés de la RDC (FARDC) de la  Police nationale congolaise (PNC), le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a présidé lundi à la Cité de l’Union africaine, la réunion du Conseil supérieur de la Défense autour de la problématique des groupes armés qui terrorisent la population dans le provinces de l’est de la RDC au cours de laquelle il a donné de nouvelles instructions aux responsables de ces services et ceux des renseignements de nouvelles consignes, notamment leur demandant de travailler en synergie.

A l’issue de cette séance de travail de haut niveau sécuritaire qui a également connu la participation de certains membres du gouvernement et du gouverneur de la province de l’Ituri,  le vice-premier ministre, ministre de l’Intérieur, sécurité et des Affaires coutumières, Gilbert Kankonde, a expliqué aux journalistes qu’ils ont à cette occasion, passé en revue « la problématique de groupes armés qui   écument un grand nombre de nos provinces, particulièrement celles se trouvant  dans la partie est de notre pays.

Pour le vice-premier ministre, ministre de l’Intérieur, sécurité et des Affaires coutumières cette question qui est  une matière importante et sensible. D’où il a tout simplement promis que la mise en application des décisions prises au cours de cette réunion sera effective dans les prochaines semaines ».

Boni Tsala


(BTT/PKF)