Rentrés au pays par vagues, des Congolais rapatriés d’Angola ont assiégé depuis mardi 15 septembre 2020 les installations de la sous-délégation du Haut Commissariat des Réfugiés (HCR)/Grand Kasaï, situées à Kananga, chef-lieu de la province du Kasaï Central.

Des sources concordantes, ces compatriotes ont manifestement exigé de cette agence des Nations-Unies leur recensement, en vue de bénéficier de sa part d’appuis tant matériels que financiers, comme annoncé par les autorités provinciales du Kasaï Central et les responsables de la sous-délégation du HCR.

Selon les mêmes sources, les rapatriés ont convié le HCR à accélérer avec cette opération, afin qu’ils soient recensés et, de ce fait, bénéficier de la prise en charge de cet organe des Nations-Unies.

Les responsables du HCR leur auraient demandé de regagner leurs résidences respectives et passer ce jeudi chacun dans sa commune de provenance pour le recensement. Chose que ces retournés d’Angola ont rejeté. Ils ont exigé que cette opération ne se déroule pas en dehors du bureau du HCR.

L’opération de rapatriement des congolais vivants en Angola a été menée en août 2019 par le gouvernement provincial du Kasaï Central, avec l’appui financier du gouvernement central et le soutien des partenaires internationaux. Il sied de signaler que ces congolais, dès leur retour, avaient bénéficié des Kits de réinsertion sociale et familiale, ainsi que d’une somme d’argent.

Raymond Okeseleke


(ROL/PKF)