Selon la FEC, cette mesure cause un préjudice énorme aux cimenteries locaux qui du reste sont privées des exonérations leur accordées par le même gouvernement dans la cadre du partenariat stratégique. Cette disposition de Lucien Bussa portant importation de 100.000 tonnes de ciment gris de Brazzaville déstabilise la cimenterie locale dont la capacité installée de production annuelle se chiffre à 3,2 millions de tonnes. Conséquence, elle accroit la pauvreté et le chômage.

Le patron de la FEC, Albert Yuma, qui s’est exprimé jeudi 24 septembre lors de la rentrée de l’organisation du patronat congolais, a appelé le gouvernement à promouvoir un « protectionnisme intelligent » pour favoriser l’essor de l’industrie locale. Il a soutenu qu’avec un marché intérieur de 100 millions de consommateurs, la RDC doit cesser de tout importer et de n’exporter que les minerais.

Théodore Ngangu


(TN/Yes)