D’après le dernier bilan provisoire, au moins 23 personnes ont été tuées dans le crash d’un avion militaire près de Kharkiv, dans l’est de l’Ukraine, le vendredi 25 septembre, au soir. Ce Samedi matin, un nouveau corps avait été découvert dans les débris calcinés de l’appareil, ont indiqué les services de secours.

« Nous continuons de rechercher deux autres personnes », ont-ils ajouté dans un communiqué. Toujours selon les dernières informations, 27 passagers, 20 cadets d’une école militaire et 7 membres d’équipage, se trouvaient à bord.

Selon le bilan de vendredi, 2 passagers ont été grièvement blessés, « la plupart d’entre eux étaient des étudiants » de l’Institut des forces aériennes ukrainiennes de Kharkiv, avait révélé dans un communiqué, l’armée de l’air, précisant que « deux personnes ont été hospitalisés et quatre autres sont portées disparues. »

Cet avion de transport Antonov-26 s’est écrasé à l’atterrissage, vers 20 h 50’ locales (17 h 50’GMT), à deux km de l’aéroport militaire de Tchouhouïv, selon le service d’Etat pour les situations d’urgence. L’avion s’est enflammé après le crash et l’incendie a pu être éteint une heure plus tard.

La petite ville de Tchouhouïv est située à une trentaine de kilomètres au sud-est de Kharkiv et à une centaine de kilomètres à l’ouest de la ligne de front qui sépare les territoires sous contrôle du gouvernement ukrainien de ceux sous le contrôle des séparatistes prorusses.

Le Président Zelensky a ordonné de ‘‘créer d’urgence une commission gouvernementale pour élucider les circonstances et les causes’’ de la catastrophes. Selon des informations préliminaires, « c’était un vol d’entraînement », a indiqué la présidence ukrainienne dans un communiqué, plusieurs avions militaires se sont écrasés en Ukraine lors des vols d’entraînement ces dernières années.

L’Antonov-26 est un avion de transport léger conçu en Ukraine à l’époque soviétique. Long de 24 mètres, il peut voler à une vitesse de croisière de 440 Km/h

Gisèle Mbuyi


(GMM/PKF)