Le Fonds des Nations unies pour la population(Unfpa) a décerné le vendredi, 02 octobre 2020 à la présidente de l’Assemblée nationale, le prix spécial pour ces efforts et son engagement dans la lutte contre les fistules obstétricales en Rdc, combat dans lequel elle s’est engagée depuis 2014 alors qu’elle occupait les fonctions de représentant spécial du Chef de l’Etat en matière de lutte contre les violences sexuelles et le recrutement des enfants.

L’Unfpa lui a décerné ce prix parce qu’il a suivi de près son combat dans ce secteur pour lequel elle a obtenu des résultats probants en terme de chiffres à la baisse de ces viols et autres violences à l’endroit de la femme congolaise.

Voilà le sens de ce combat mené avec passion et conviction.

Jeanine Mabunda s’est exprimée en ces termes : « c’est avec un immense plaisir que j’ai reçu le vendredi un prix spécial décerné par le Fonds des Nations unies pour la population pour ma modeste contribution dans la lutte contre les fistules obstétricales dont souffrent mes nombreuses sœurs ».

« Ce prix pour moi est un encouragement à redoubler d’ardeur à la tâche car il y a encore beaucoup à faire pour l’épanouissement de la femme congolaise, elle qui est confrontée aux violences diverses. Je veux dédier ce prix à toutes les victimes mais aussi à toutes celles qui comme moi se battent au quotidien pour des lendemains meilleurs pour la femme congolaise », a-t-elle souligné.

Il était aussi question avec le représentant de l’Unfpa, Sennen Houston d’échanger sur le 5ème programme-pays (2020-2024) pour lequel cet organisme de Nations-Unies sollicite la collaboration de la Chambre basse.

Sennen Houston a à cet effet salué la qualité de la coopération qui a toujours existé entre les deux parties.

Gisèle Tshijuka


(GTM/Yes)