L’AGENCE CONGOGOLAISE DE PRESSE (ACP) annonce à la Une que le président de la République démocratique du Congo, Félix Tshisekedi, en sa qualité de Premier vice-président de l’Union Africaine (UA) a participé, mardi 6 octobre, par visioconférence à partir de Goma, à la réunion du bureau de la conférence de cette organisation.

Le chef de l’Etat a échangé en interaction avec son homologue sud-africain le président Cyrille Ramaphosa et le président de la Commission de l’UA, Moussa Faki, sur la gestion de la pandémie de Covid-19 en Afrique, précise l’agencier.

Face aux contestations en rapport avec l’érection de la nouvelle commune, FORUM DES AS titre : « Minembwe restera ancré au Congo, rassure Fatshi ». Depuis Goma où il s’est rendu le 5 octobre, le Chef de l’Etat promet de s’investir afin que cette portion ne soit l’objet de balkanisation.

D’un autre registre, purement diplomatique, L’AVENIR rapporte à sa Une : RDC-Burundi : « Tshisekedi et Ndayishimiye s’engagent ». En mission spéciale à Bujumbura, la ministre d’Etat en charge des Affaires étrangères, Marie Tumba Nzeza a transmis, lundi 5 octobre, un message du président de la RDC à son homologue burundais, écrit L’AVENIR. Ce quotidien indique que le contenu précis n’ayant pas été révélé à la presse, Marie Tumba Nzeza a cependant déclaré que les échanges avec le président Evariste Ndayishimiye ont porté sur la stabilisation, la paix, la sécurité et le développement du commerce.

Dans un de ses articles, AFRIKA NEWS, de son côté, s’intéresse à la mobilisation des recettes après le rétablissement de l’autorité de l’Etat à Kasumbalesa en titrant : « La DGDA réchauffe la coopération avec la douane zambienne ». Renforcer la coopération douanière entre les administrations zambiennes et Rd congolaises, Jean Baptise Nkongolo Kabila y tient, estime ce tabloïd. De retour d’une mission officielle à Lusaka, en Zambie, où il a pris part à une réunion bipartite de haut niveau, le numéro un de la Direction générale des douanes et accises (DGDA) a fait des propositions pour assainir tous les postes frontaliers, conformément aux bonnes pratiques internationales.

Dans un autre cadre, purement économique, le même journal ajoute que Sele Yalaghuli salue l’action du FMI. « Cette aide du Fonds monétaire international va permettre à la RDC d’alléger sa dette et de faire face à l’impact de la pandémie de Covid-19 », s’est réjoui le ministre des Finances repris par ce journal. C’est une bonne nouvelle pour les 28 pays fichés les plus pauvres dans le monde. Kristina Georgieva, directrice générale du Fonds monétaire International (FMI) a créé l’espoir en annonçant, mardi 6 octobre, via son compte Twitter, le prolongement de l’allégement du service de la dette de 28 pays les plus pauvres jusqu’en avril 2021 afin de les aider à mieux construire leur économie et de soutenir leur population pendant cette période de la crise économique mondiale provoquée par la pandémie de coronavirus, peut-on lire dans les colonnes de ce média.

Gisèle Mbuyi


(GM/TN/Yes)