Félix Tshisekedi a décidé d’annuler tout ce qui a été fait jusqu’à ce jour sur Minembwe. En effet, au cours d’un point de presse tenu jeudi 08 octobre à Goma où, il séjourne depuis le lundi, le chef de l’Etat a avoué n’avoir pas été informé par le ministre de la Décentralisation, Azarias Ruberwa, de l’installation des autorités administratives à Minembwe, par ailleurs érigé en commune rurale.

Compte tenu du caractère « conflictogène » de cette décision et de la menace qu’il fait planer sur cohabitation pacifique entre les communautés dans cette partie du pays, Félix Tshisekedi s’est soumis à la loi suprême, les désidératas du peuple. En attendant la mise sur pieds d’une commission d’experts non originaires du coin pour retracer les limites du territoire avec la collaboration des autochtones, le premier citoyen Congolais a annulé tout ce qui a été fait à ce jour sur Minembwe.

Ancien candidat à la présidence de la République, Noël Tshiani a applaudi de deux mains cette décision du chef de l’Etat. « Je félicite le président Fatshi d’avoir annulé la récente installation de la commune de Minembwe par la ruse de Azarias Ruberwa. Une faute aussi gravissime ne doit pas rester impunie. Ruberwa est resté trop longtemps ministre de la Décentralisation et mérite d’aller se reposer », a soutenu Noël Tshiani.

Théodore Ngangu Ilenda


(TN/Yes)