« Annulation de l'installation de Minembwe en commune rurale : "C'est une décision froide, sage, responsable et rationnelle prise par le chef de l'État", peut-on lire en titre sur le site 7SUR7.CD. Ce média en ligne qui attribue ces propos au député national Christophe Lutundula  note que cet élu de la province du Sankuru a salué l'option levée par le chef de l'État, Félix Tshisekedi, d'annuler l'installation de la commune rurale de Minembwe dans la province du Sud-Kivu.

"C'est une décision froide, sage, responsable et rationnelle que le chef de l'État a prise. Je souhaite ardemment qu'au-delà de nos appartenances politiques et de nos sensibilités sociologiques que tout le monde soutienne ces 2 décisions. C'est comme ça que fonctionne partout au monde où les gens veulent être efficaces dans l'action et lorsqu'on veut se rassembler autour de la protection de la nation", a affirmé Lutundula dans les lignes de ce média.

Dans une autre publication sue le même sujet, ce même site internet titre : « Minenbwegate : Le président Tshisekedi n’a pas raté son ministre Ruberwa ». Comme il fallait s’y attendre, écrit 7SUR7.CD, la question de Minenbwe était l’un des points inscrits à l’ordre du jour du conseil des ministres de vendredi 9 octobre 2020 qu’a présidé le chef de l'État, Félix Tshisekedi. Selon des membres du gouvernement qui se sont confiés à 7SUR7.CD peu après la fin du conseil, peut-on lire dans ce média, « Félix Tshisekedi a sermonné Azarias Ruberwa. Ce dernier avait affirmé lors de l’installation de l’éphémère bourgmestre de Minenbwe que cette activité avait la bénédiction du chef de l’Etat qui en avait fait sa ‘‘priorité des priorités’’».

Selon ce média, « le chef de l’Etat a dit qu’il ignorait tout de cette activité qui a jeté la nation dans l’émoi. Il a mis au défi le ministre de brandir un quelconque ordre de mission en rapport avec l’installation, tambour battant, du bourgmestre de Minembwe pour justifier sa présence dans le Sud-Kivu. »

ACTUALITE.CD, de son côté, évoque le même sujet de Minembwe et titre : « Minembwe: Tshisekedi réitère sa décision de mettre en place une commission spéciale et met en garde les manipulateurs ». Au cours de la réunion du conseil des ministres de ce vendredi, Félix Tshisekedi est revenu sur la situation de tension actuelle, particulièrement dans les Hauts-Plateaux, consécutive à l’installation officielle des autorités de la Commune rurale de Minembwe, dans la province du Sud-Kivu, relate ce média.

« Fort des éléments recueillis à l’issue des entretiens qu’il a eus avec les différentes couches sociales de la région, notamment les élus nationaux et locaux, les autorités civiles et militaires et les représentants de la Société civile et, tenant compte du risque imminent de déstabilisation et d’exacerbation de l’animosité entre les populations des Hauts Plateaux, le président de la République, en tant que Garant du bon fonctionnement des Institutions, se fondant sur le principe le salut du peuple est la loi suprême a réitéré sa décision d’annulation de l’ensemble du processus d’installation  ici décriée », a dit le chef de l’Etat cité par le compte rendu du conseil des ministres, repris par ACTUALITE.CD.

Par ailleurs, CAS-INFO.CA annonce que l’opposant Martin Fayulu organise une marche « d’unité nationale » le 14 octobre prochain pour dire non à l’érection de Minembwe en commune rurale.

Dido Nsapu


(DN/PKF)