« La rentrée scolaire 2020-2021 sur fond d’incertitudes ! », constate FORUM DES AS en d épit des assurances des autorités. En effet, la rentrée scolaire 2020-2021 en RD Congo a bel et bien lieu ce lundi 12 octobre sur l’ensemble du pays. De l’avis de nombreux observateurs, des incertitudes planent sur cette reprise des cours dans le secteur de l’Enseignement primaire, secondaire et technique (EPST).

La première Hypothèque est la cacophonie ambiante dans les différentes organisations de défense des intérêts des enseignants. Le Syeco et le Synecat exigent le payement des NP et des NU, les écoles attendent les matériels nécessaires à la lutte contre le Covid-19.

Pour le vice-ministre de l’EPST, Didier Budimbu, les revendications des enseignants sont certes, légitimes. Mais ils ne doivent pas mettre la pression sur le gouvernement.

LE PHARE rappelle les obligations des confessions religieuses sur la gestion des écoles de l’Etat. Le confrère qui publie un extrait de la Convention signée entre l’Etat et l’Eglise catholique, signale que l’Etat congolais reste l’unique propriétaire des écoles publiques dont il assure d’ailleurs le paiement des enseignants.

Les confessions religieuses-catholique, protestante, salutiste, Kimbaguiste, musulmane et autres- ne sont que des simples gestionnaires tenus de respecter les termes de la Convention.

L’AVENIR fait état de la sévère mise en garde de Félix Tshisekedi au sujet de Minembwe. A l’issue de la 52ème réunion du conseil des ministres tenue sous la direction de Félix Tshisekedi, en présence du Premier ministre Ilunga Ilunkamba, des résolutions claires ont été prises pour une exécution sans délai.

Au sujet de la situation de tension actuelle, particulièrement dans les Hauts-plateaux, consécutive à l’installation officielle des autorités de la commune rurale de Minembwe, dans le Sud-Kivu, le président de la République a mis en garde toute personne qui chercherait à torpiller à des fins des manipulations politiciennes cette démarche uniquement dictée par le seul besoin de maintien de la paix sociale.

Théodore Ngangu


(TN/Yes)