En effet, l’élu du territoire de Mambasa, Didier Boyoko, et les cinq autres détenus ont été reconnus coupables d’association de malfaiteurs, meurtre et tentative de meurtre samedi dernier lors de la tenue de cette audience à Bunia.

La Haute Cour militaire leur a condamné à la servitude pénale à perpétuité, un des prévenus qui s’était évadé a été condamné à la peine de mort et six autres prévenus ont été acquittés, dont un militaire des FARDC et deux civils.

Signalons par ailleurs que ce procès en appel concernait l’assassinat d’un sujet chinois et d’un militaire des FARDC en juin 2019, dans une embuscade tendue par certains éléments de l’armée en complicité avec d’autres personnes, dont le député provincial.

Ces derniers ont été condamnés au premier degré à 20 ans de servitude pénale par la même Cour militaire de l’ex-province Orientale en juillet 2020, et ils avaient décidé d’interjeter appel.

Pour le reste, la Haute Cour a ordonné la restitution de douze lingots d’or à la Société minière de Kilo moto (Sokimo)

 

Gisèle Mbuyi


(GM/TN/Yes)