Le Syndicat des enseignants du Congo (SYECO) de Butembo a amorcé le lundi 19 octobre un mouvement de grève illimitée, après l’expiration de l’ultimatum de huit jours lancé au ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et technique (EPST). Le SYECO exige le paiement des enseignants nouvellement engagés  « nouvelles unités » ou, la suppression des zones salariales et sa démission.

Jean Kesereka Kaposo, l’un des membres de Syeco a souligné à radiookapi.net  que cette grève intervient après l’expiration de l’ultimatum de huit jours, lancé au ministre.

Le Syeco menace de faire un sit-in devant le bureau de tout chef d’établissement qui ira à l’encontre de cette décision.

Jean Kesereka Kaposo a révélé qu’au premier jour de la grève illimitée, le mot d’ordre n’a pas été suivi par plusieurs écoles tant publiques que privées.

Sylvie Meta


(SM/PKF)