Les Etats-Unis d’Amérique, par le biais du Secrétaire d’Etat adjoint américain aux Affaires africaines, Tibor Nagy, ont réagi à l’adresse à la nation de Félix Tshisekedi, donnant priorité au processus politique pacifique en République démocratique du Congo.

En réaction au discours du Chef de l’État de vendredi 23 octobre 2020, le message du Sous-secrétaire d’État américain a été relayé en français et en lingala par l’ambassade des USA en RDC sur son compte tweeter. Félix Tshisekedi avait, au préalable, annoncé des consultations avec les leaders politiques et sociaux pour créer une union sacrée de la Nation.

Et cette fois, ça semble parti pour un long bail. Tellement long qu’une confrontation de tranchée, terriblement fratricide entre la coalition au pouvoir avec elle-même, est lancée de plus belle. Les consultations annoncées par Félix Tshisekedi n’ont pas laissé indifférente la plateforme FCC.

Une réunion s’est annoncée ouverte à Kingakati quelques jours après que Félix Tshisekedi ait annoncé le début des consultations en vue de créer cette Union sacrée. Le Front Commun pour le Congo s’était abstenu de tout commentaire et avait promis de faire connaître sa position officiellement après avoir recueilli les détails.

La série des contacts initiée par Félix Tshisekedi visant à consulter les leaders politiques et sociaux pour recueillir les opinions afin de créer ladite Union sacrée est annoncée dans la semaine en cours.

Dans les deux cas de figure, de ces consultations diamétralement opposées, celle de Félix Tshisekedi d’une part et celle du FCC de l’autre, il revient que le pays risque de replonger dans une nouvelle et terrible impasse.

En tout cas plus compliquée que le flottement du départ. En effet, dans les circonstances actuelles, impossible de savoir ce qui va advenir par la suite, clament certains analystes.

Raymond Okeseleke


(ROL/Yes)