Pour le moment, déclare la promotrice, l’orphelinat recours à l’agriculture pour nourrir ces enfants. Mais parmi les 102 enfants qui s’y trouvent, nombreux souffrent de malnutrition sévère et ils ont la peau sur les os, a décrit Madeline Bilonda relayée par Radiookapi.net. « Récemment, un bébé d’une année et 6 mois est décédé par manque de nourriture », et dans le souci de préserver la vie de ces enfants, la promotrice sollicite une aide urgente composée non seulement d’argent mais également des vivres et non vivres.

Il faut noter que cet orphelinat (CEMAKI) situé dans le village de Kitsaku, à Maduda, dans le territoire de Tshela, existe depuis 22 ans et héberge 102 enfants des sexes confondus. Parmi eux, on dénombre des orphelins, des enfants abandonnés qui sont accusés de sorcellerie par leurs familles et des enfants démunis en rupture familiale.

Gisèle Mbuyi


(GM/DNK/Yes)