C’est par labouche de la fille biologique d’Antoine Gizenga, que le Palu a réagi favorablement à l’appel du chef de l’Etat sur les consultations nationales. C’était au cours d’une conférence de presse organisée le lundi 26 octobre 2020.

Devant la presse, Dorothée Gizenga a donné la position du Parti lumumbiste unifié en ce terme : « le Palu est disposé à répondre positivement à cet appel patriotique lancé par le chef de l’Etat » et de rajouter : « ces conditions sont très importantes dans la mesure où qu’elles pourront amener tous les Congolais à parler le même langage au sujet de leur pays. Le peuple est fatiguant de voir les politiciens se quereller tout le temps, oubliant de changer sa situation sociale ».

La présidente de la commission préparatoire du congrès de Palu a insisté sur le fait qu’il est temps de regarder dans la même direction pour l’intérêt général.

Toute fois a-t-elle précisé, que le Palu attend la position du Fcc dont ils sont membres afin de lever l’option finale.

Par ailleurs, concernant la tenue du congrès du parti prévue pour le 30 octobre, Dorothée Gizenga a décidé de surseoir cette activité.

Dans son speech, elle a évoqué les conflits entre les deux camps qui se disputent le leadership et qui ne permettra pas d’organiser ce congrès.

« Nous avons compris qu’on ne saura pas faire le congrès le 30 octobre, il nous faut un seul congrès », a-t-elle dit en substance.

D’autre part, le camp Mayobo a déclaré aller au congrès eux-mêmes.

Pour Dorothée Gizenga, le congrès doit refléter l’image du parti et répondre aux attentes des membres et militants.

Il sied de noter que le but du congrès est d’élire un nouveau secrétaire général après le décès de Lugi Gizenga.

Gisèle Tshijuka


(GTM/Yes)