Devant les professionnels des médias, Vidiye Tshimanga a répondu à plusieurs questions concernant son avenir au sein du DCMP et notamment le problème de sanction infligée par la FIFA, pour notamment non paiement des salaires du joueur brésilien Renard.

Le président de coordination avoue ne pas avoir été informé des passifs du club au moment de sa prise des fonctions. Un passif de plus de 800 mille dollars de dettes,  à l’en croire.

« J’ai été surpris par ces dettes, mais il y a aussi un sabotage. Parmi les passifs du club dont j’ai hérités, les dettes de l’équipe n’ont pas été alignées. Il y a des traîtres à l’intérieur du club, et nous les identifions déjà. Nous avons déjà réussi à régler un certain nombre de sanctions. Le cas du joueur Pembelo, avec 74.000 dollars, est réglé. Sangaré avec 94.000 dollars, son cas est réglé. Le cas du joueur brésilien, Renard, nous sommes en discussion avec lui et l’ambassade du Brésil pour essayer de trouver des arrangements », a-t-il déclaré, rejetant le fait qu’il quitte le club à cause de ces dettes.

« Le dépôt de ma démission est une attitude d’humilité pour permettre à tous les Imaniens de se réunir autour d’une table, afin de réfléchir sur les problèmes qui minent le club… Je reste Imanien et je vais continuer à contribuer à ma manière comme je le faisais avant de reprendre l’équipe », a-t-il poursuivi.

DCMP a été interdit de recrutement cette saison suite à plusieurs litiges de non paiement des joueurs et entraîneurs non suivies à la FIFA.

Socrate Nsimba


(SN/PKF)