Il a été accueilli par quelques personnalités politiques de Lamuka, notamment Eve Bazaïba, Christophe Lutundula, JC Mvuemba à l’aéroport de Ndjili envahit par les militants d’Ensemble, du Mlc, et de l’Udps. Se confiant à la presse à sa descente d’avion, Moïse Katumbi, qui vient répondre à l’invitation lui lancée par le Président de la République Félix Tshisekedi dans le cadre des consultations avec les leaders politiques et de la société civile a indiqué que, « le pays est en détresse, il faut sauver le pays et le peuple. Je viens écouter le président de la République ».

Toujours en rapport avec les consultations, Christophe Lutundula a fait savoir qu’Ensemble va transmettre au chef de l’Etat des propositions, notamment en termes des réformes consensuelles, de la réconciliation nationale et de l’Etat de droit.

Avant Moïse Katumbi, Félix Tshisekedi a reçu Jean-Pierre Bemba, une autre grande figure de Lamuka. Le soutien manifeste apporté par ces deux têtes d’affiche de Lamuka aux consultations initiées par le chef de l’Etat fait craindre à certains observateurs l’éclatement de ce regroupement politique. Mais pour Devos Kitoko, secrétaire général de l’Ecide, parti cher à Fayulu, chaque leader au sein de Lamuka a la latitude de prendre position au nom de sa formation politique. Il a annoncé la tenue d’un meeting à l’esplanade du stade de Martyrs de Martin Fayulu dans quelques jours. « Le pays est en train de s’enfoncer et Martin Fayulu doit prendre l’initiative politique pour amener le peuple là où, il doit être », a-t-il expliqué.

Théodore Ngangu


(TN/Yes)