Agé de 60 ans, le président de la Confédération africaine de football (CAF) et vice-président de la FIFA, Ahmad Ahmad, est suspendu cinq ans par la fédération internationale.

L'intérim à ce poste devra ainsi être assumé par son vice-président Constant Omari, qui est aussi président de la Fédération congolaise de Football Association (Fecofa).

Le Malgache est reconnu coupable d'avoir enfreint des codes relatifs au devoir de loyauté, à l'offre et à l'acceptation de cadeaux, à l'abus de pouvoir ainsi qu'au détournement de fonds, comme on peut le reconnaître dans une déclaration de l'instance mondiale :

« L'enquête sur la conduite de M. Ahmad ... de 2017 à 2019 a porté sur diverses questions de gouvernance liées au Caf, y compris l'organisation et le financement d'un pèlerinage de la Oumra à la Mecque, sa participation à la gestion de la Caf avec la société d'équipements sportifs Tactical Steel et d'autres activités ».

Avec cette suspension, son intention de briguer un second mandat au sommet de la CAF lors des élections de mars prochain est sérieusement remise en question, malgré qu'il ait nié avoir commis ces forfaits.

Diego Yesaya


(Yes)