Les députés nationaux membres de la plateforme « Front commun pour le Congo» (FCC) ont réaffirmé, lundi au Palais du peuple leur soutien total au bureau de leur chambre que dirige Jeanine Mabunda.

Dans une déclaration politique lue par le président du groupe parlementaire du PPRD l’honorable Didi Manara, ils ont dénoncé les tentatives de corruption des députés aux fins de renverser la majorité parlementaire alors que celle-ci se constate dès le début d’une législature.

Pour cela, ont-ils souligné, le FCC menace de traduire en justice tous les auteurs de ces actes.

Par ailleurs, ils ont profité cette déclaration pour réaffirmer leur attachement au président honoraire et sénateur à vie, leur autorité morale Joseph Kabila et salué le verdict dans le procès opposant au conseil d’État l’honorable Puela et le Bureau de l’Assemblée nationale.

Pour les élus du FCC, "Il est inacceptable qu'en 2020, la première femme élue à cette haute fonction soit régulièrement victime d'un harcèlement politique d'une extrême violence par des attaques sur sa personne et des remarques sexistes d'un autre âge".

De même qu’ils encouragent les Forces armées de la RDC à bien faire leur travail au service de la nation.

Pour rappel, le député Fabrice Puela, élu de la circonscription de Matadi avait porté plainte contre le bureau de l’Assemblée pour non dépôt du bilan financier de l’exercice 2019-2020.

Boni Tsala


(BTT/PKF)