Le DG de la RVA est détenu pour détournement des droits dus à la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS), à l’Institut national de préparation professionnel (INPP), à l’Office national de l’emploi (ONEM) et à la Direction générale des impôts (DGI).

Selon Me Amédée Mboma, l'un de ses avocats, l’on ne peut parler de détournement dès lors que l’enveloppe n’a jamais été décaissée pour des raisons de précarité des fonds. « Ce n'est pas de l'argent décaissé et affecté pour des fins privées par mon client », soutient-il. Me Mboma souligne qu’au moment de la préparation de la paie, la division rémunération qui fait partie de la direction administrative calcule les salaires des agents et opère des retenus et, après il transmet les listings au niveau de la direction des finances qui regarde dans la trésorerie, s'il y a des fonds suffisants pour les rémunérations des agents et reverser les droits dus aux différents services socio-professionnels précités. Me Mboma se demande alors comment peut- on arrêter un directeur général pour des fonds qu'il n'a pas décaissés.

Théodore Ngangu


(TN/PKF)