Les médias officiels chinois ont annoncé la mort de 18 mineurs, samedi 5 décembre, à cause d'une fuite de gaz dans une mine de charbon du sud-ouest de la Chine, où les secours tentaient d'atteindre cinq autres mineurs, toujours piégés sous terre.

Un accident dans la mine de Diaoshuidong, près de la ville de Chongqing, ayant entraîné une fuite de ce gaz mortel a piégé, vendredi, 24 mineurs, a détaillé la télévision publique CCTV.

Samedi dans la matinée, 18 mineurs tués ont été découverts, ainsi qu'un survivant, selon le commandement des secours, cité par la télévision.

Mine fermée depuis deux mois

L'accident est intervenu pendant que les mineurs démontaient des équipements miniers souterrains, alors que la mine est fermée depuis deux mois. Des enquêteurs ont été dépêchés sur place afin de déterminer les causes de l'accident, selon l'agence de presse officielle Xinhua.

Trois personnes avaient perdu la vie dans cette mine en 2013, selon Xinhua. Les accidents miniers sont courants en Chine, où l'industrie présente un triste bilan en termes de sécurité et les règlements sont rarement appliqués.

Une autre mine proche de Chongqing a été concernée par un accident en septembre dernier, après qu'un incendie ait provoqué des niveaux dangereux de monoxyde de carbone, entraînant la mort de 16 ouvriers.

Gisèle Mbuyi


(GMM/PKF)