Consternation et surprise. Ce sont les mots qui reviennent à Digital Congo, après la nouvelle du décès de Sarah Fani Da Cruz. « C'est émotionnel, franchement, c'est plus fort. », a déclaré Ardent Kabambi après avoir appris cette nouvelle. Avant de lancer ces mots : « Sarah, d'où tu es, imagine combien tes nombreux téléspectateurs et fans de ton JT, sont dans l'émoi après avoir entendu ton décès. En ce qui me concerne, je ne m'imagine les infos sans toi, ouvrant ton journal sur des univers de respiration, excellente présentatrice, tu l'étais, souriante, charmante, professionnelle, franchement, c'est un grand vide.»

Pour Gisèle Mbuyi Musasa, journaliste à Digitalcongo.net, c’est une grande consternation. Plongée dans l’émotion, elle essaie de se rappeler ce qu’a été la personnalité de Sarah. « C’était une femme accueillante. Elle prenait du temps pour écouter les autres, vraiment attentive et serviable. », a-t-elle témoigné.

La journaliste est décédée à Rabat, capitale du Maroc, où elle s’était rendue pour des soins médicaux, explique la famille. Sarah Fani Da Cruz a été donc l’une des voix les plus familières de Digital Congo Télévision. Une femme passionnée de politique et du Congo. Ancienne de Télé Kin Malebo (TKM), Sarah a intégré Digital Congo TV dans ses débuts, en 2003. Elle est morte alors qu’elle occupait des fonctions de Directrice adjointe chargée de la Radio mais aussi de contrôle des finances de Digital Congo, avant de bénéficier d'une mise en disponibilité.

Dido Nsapu


(DNK/Yes)