Le président de la République Félix Tshisekedi a décidé de prendre une série de mesures drastiques pour contenir la deuxième vague d’épidémie de Covid-19 en République démocratique du Congo. Après la réunion multisectorielle qu’il a personnellement présidée le mardi 15 décembre 2020, au Palais de la Nation, Félix Tshisekedi a instauré un couvre-feu à partir de ce vendredi 18 décembre 2020. Il commencera de 21 heures à 5 heures du matin sur toute l’étendue du territoire national. La circulation pendant le couvre-feu est soumise à une autorisation spéciale de l’autorité provinciale, à l’exception des personnes se trouvant dans des situations d’urgence sanitaire.

Cette mesure sera accompagnée des traditionnels gestes barrières, notamment le port obligatoire des masques, le respect de la distanciation physique, le lavage systématique des mains et la prise de température. Pour le président congolais, ces mesures seront de stricte application.

Vacances anticipées des élèves !

Au niveau de l’enseignement supérieur, la reprise des cours est renvoyée à une date ultérieure, tandis qu’au primaire et secondaire, les élèves devraient aller en vacances anticipées dès ce vendredi 18 décembre 2020. Pour des mouvements migratoires, les tests obligatoires devraient se poursuivre pour les voyageurs internes et ceux en provenance et en partance pour l’étranger.

Par ailleurs, à ces mesures s’ajoutent l’interdiction de marches publiques, les productions artistiques et les kermesses, l’interdiction des cérémonies festives et des réunions de plus de 10 personnes, la poursuite des compétitions sportives à huis clos, le transport des dépouilles mortelles directement aux lieux d’inhumation sans aucune autre cérémonie, ainsi que le fonctionnement des églises et des débits de boisson avant le début du couvre-feu, en respectant les mesures barrières.

Dido Nsapu


(DNK/Yes)