Prenant part au Premier salon international du Tourisme qui se tient à Kinshasa, le ministre provincial de l’Environnement et Tourisme de la province de Lualaba, Kantenga Kapenda Alain salue la tenue de ce forum de haut niveau qui selon lui, est une première en Afrique centrale.

« C’est un motif de satisfaction et joie parce que c’est pratiquement pour la première fois en Afrique centrale que Kinshasa accueille ce premier salon international du tourisme », a-t-il dit en substance.

Pour ce digne fils du Lualaba, il s’agit d’un cadre où nous venons vendre la Rdc aux partenaires internationaux qui viennent voir, palper et même investir dans le secteur du tourisme parce que la Rdc est un scandale touristique, la Rdc dispose dans toutes ces provinces au tant de sites touristiques exprimés en terme d’arcades, de chute, de forêts, de plages…

Katenga Kapenda justifie sa participation à ce premier salon pour représenter la province du Lualaba, la province la plus riche de la Rdc, une province minière, la capitale mondiale du cobalt.

Le ministre provincial de l’Environnement et Tourisme du Lualaba a précisé que non seulement c’est une province minière mais la province du Lualaba est aussi touristique parce que jusqu‘à ce jour, nous avons 75 sites touristiques déjà bien répertoriés, identifiés à travers les cinq territoires qui composent la province du Lualaba. Donc, dans cette province, il y a quoi attiré les investisseurs à venir chez eux pour investir dans ce secteur, créateurs d’emploi. Parce que chez nous  au Lualaba le tourisme est le deuxième pilier de l’économie de la province.

Parlant des sites, Kantenga Kapenda a épinglé ces différents sites qui sont éparpillés à travers les cinq territoires ( Dilolo, Lubudi, Mutshatsha , Sandoa et Kapanga).

« Par notre politique gouvernementale, nous avons commencé à aménager les sites les plus proches de la ville de Kolwezi, capitale de Lualaba », a-t-il précisé.

Ainsi, il a lancé un message aux autorités centrales d’avoir un œil sur la province du Lualaba qui est une province essentiellement touristique et investir dans ce secteur pour créer les emplois et diversifier notre économie.

Gisèle Tshijuka


(GTM/Yes)