L’organisation des Nations Unies a lance le mardi dernier une nouvelle campagne pour mettre fin à l’épidémie d’abus contre les enfants dans le monde.

D’après un communiqué de cette agence onusienne, plus d’un enfant sur trois dans le monde est victime de violence psychologique. Près de trois enfants sur quatre, âgés de 2 à 4 ans sont régulièrement victimes de violences de la part de leur parents, environ 1 enfant sur 4 âgés de moins de 5 ans vit avec une mère victime de la violence de son partenaire intime. Alors qu’une femme sur 5 et un homme sur 13 déclare avoir été victimes d’abus sexuels dans leur enfance.

Par ailleurs, l’ONU a fait savoir que jusqu’à 150 millions de personnes risquent de tomber dans l’extrême pauvreté d’ici 2021 alors que celle-ci est considérée comme un facteur favorisant les violations des droits des enfants.

Cathy Ibandula


(CI/Yes)