Le Bureau du Conseil de la Fédération internationale de football association (FIFA) a décidé à l’issue de sa réunion du 24 décembre de revoir à la hausse le quota des nations africaines à la phase finale de la Coupe du monde.

Le continent noir sera représenté désormais par quatre nations à partir de l’édition 2023, contre deux seulement antérieurement.

Ce changement tient lieu du fait que la compétition passera de 24 à 32 sélections à partir de la prochaine édition, en 2023.

L’Afrique du Sud, le Cameroun et le Nigeria représentaient l’Afrique lors du dernier mondial féminin en 2019 en France. Les deux derniers avaient atteint les 8èmes de finale. L’édition 2023 aura lieu en Australie et en Nouvelle-Zélande.

L’Afrique a encore la possibilité de compter aussi 2 équipes supplémentaires via les barrages soit possiblement 6 au total.

L’Europe sera le continent le plus représenté avec one nations, suivi de la zone Amérique (4 places directes pour la CONCACAF, 3 places directes pour la CONMEBOL, Amérique du Sud).

Socrate Nsimba


(SN/PKF)