Ce regroupement affirme n’avoir mandaté personne pour aller le représenter à cette rencontre. L’AAB soutient par contre que la déclaration faite par quelques députés nationaux membres de ce regroupement au sortir de l’audience avec le chef de l’Etat n’engage que leur propre personne.

Il réaffirme son appartenance au FCC, ainsi que sa loyauté à l’Autorité morale Joseph Kabila.

Faut-il le rappeler, 19 députés sur les 27 que compte le regroupement AAB ont pris part active à la réunion du 4 janvier dernier organisée par le collège des présidents des partis politiques membres de ce regroupement.

Théodore Ngangu


(TN/Yes)