Au cours de son dernier point de presse tenu le mercredi 20 janvier 2021, madame Leila zerrougui, représentante spéciale du secrétaire général de l’ONU en RDC a dressé un bilan positif de son mandat de trois ans à la tête de la Monusco.

A l’en croire, une évolution remarquable est constatée dans les secteurs de la sécurité et celui de la politique. Ainsi, malgré les multiples difficultés qui persistent encore, la RDC est en train d’avancer sur des bonnes traces.

Abordant l’aspect sécuritaire, Leila zerrougui a fait savoir que les forces armées congolaises ont récupéré des zones inaccessibles envahies par des rebelles. Actuellement, ajoute-t-elle, sur le territoire congolais, il n’ ya aucun endroit où les FARDC ne peuvent accéder.

Parlant des guerre et massacres à l’Est, Leila évoque une situation fragile dont l’évolution serait un acquis que le pays doit préserver.

Au sujet des violences sexuelles faites à la femme, la représentante d’Antonio GUTERRES parle d’un progrès réalisé grâce au renforcement de la justice dans le pays.

Enfin Leila zerrougui salue la force dont la femme congolaise fait preuve : « la femme congolaise subit de plein fouet le conflit, la pauvreté, mais cette femme est dans la rue, dans les marchés.

Cathy Ibandula


(CI/Yes)