« Ilunga Ilunkamba est arrivé au terminus », constate LE PHARE en faisant allusion à la motion de censure contre le gouvernement. C’est depuis de nombreux mois que sa tête était mise à prix. Au gouvernement depuis un an et demi, Sylvestre Ilunga Ilunkamba n’a pas convaincu. Ni ses adversaires, ni ses camarades du Fcc, note le journal du boulevard du 30 juin.

Aujourd’hui, nous sommes arrivés au temps de la fin. La nouvelle majorité qui s’exprime au Palais du Peuple a décidé d’indiquer à Sylvestre Ilunga le terminus où il doit descendre du train. Sans faire dans la dentelle, trois cents et un députés ont ainsi décidé d’indiquer officiellement la porte de sortie au locataire de la Primature.

FORUM DES AS se concentre sur la polémique autour du contrôle parlementaire pendant la session extraordinaire de la chambre basse. En effet, sous le titre : « Mboso brandit l’arrêt de la Haute Cour », le confrère se pose la question de savoir s’il faut organiser pendant la session extraordinaire en cours à l’Assemblée nationale le contrôle parlementaire. Cette question qui alimente une vive polémique sans cesse ni fin à la chambre basse, met aux antipodes les députés du Fcc et ceux de l’Union sacrée de la nation, la nouvelle majorité parlementaire en gestation à l’hémicycle. En toile de fond, la motion de censure contre le Premier ministre.

Christophe Mboso, président du bureau d’âge, s’en remet au règlement. Il s’agit, pour le cas d’espèce, de l’Arrêt de la Cour constitutionnelle autorisant le bureau d’âge à convoquer l’Assemblée nationale à une session extraordinaire.

L’AVENIR rapporte que les forces politiques continuent à répondre favorablement aux consultations débutées il y a peu, à fleuve Congo hôtel.

Pour la deuxième et la troisième journée, l’Informateur Modeste Bahati a reçu des regroupements qui ont déposé officiellement les listes de leurs députés, avant d’adhérer officiellement à l’union sacrée de la nation.

CONGO NOUVEAU fait état de la tenue d’un séminaire idéologique du parti « Nouvel Elan » pour enrichir son projet de société et mettre en place une esquisse du programme politique, économique et social.

Au-delà d’un simple séminaire idéologique, ces travaux seront une occasion pour les cadres de Nouvel Elan d’expliquer à la population le sens de la position prise par leur parti quant à sa non-participation à l’union sacrée pour la nation.

L’Agence congolaise de presse (ACP) fait état des derniers hommages rendus au général d’armée Timothée Munkutu par le Chef de l’Etat Félix Tshisekedi au cours d’une cérémonie organisée samedi, à la Cour de cassation à Kinshasa. Auditeur général des FARDC, Timothée Munkutu est décédé le 15 janvier en Afrique du sud.

Théodore Ngangu Ilenda


(TN/Yes)