D'après une notification du Trésor américain faite, dimanche 24 janvier, aux institutions bancaires congolaises, le milliardaire israélien est autorisé à effectuer des transactions en dollars américains. Mais aussi à collaborer avec des citoyens américains en affaires. Ce qui lui avait été interdit par le Trésor américain qui lui reprochait de "corruption à grande échelle".

Mais depuis fin 2020, l'homme d'affaires a excellé en communication pour améliorer son image. Fin novembre, il a même fait une offre spéciale aux Congolais afin de permettre aux citoyens moyens de bénéficier de la richesse minière du pays. "Nous allons offrir un partenariat sincère, réel, transparent et professionnel au peuple congolais'', avait-il déclaré dans une vidéo diffusée à Kinshasa devant des Congolais réunis dans une salle.

Cette offre consiste à permettre aux Congolais d'avoir des parts dans une entreprise qu'il va bientôt lancer et dont les publicités inondent les médias congolais. Il s'agit de la firme "Yabiso", qui veut dire en lingala (le nôtre), faisant référence à l'immense richesse minière de la RDC que l'homme d'affaires veut permettre aux Congolais de s'en approprier.

Dido Nsapu


(DNK/Yes)