L’Ambassadeur des Usa en Rdc,  Mike Hammer promet de s’entretenir avec le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, sur la façon dont leurs pays peuvent travailler ensemble pour protéger la forêt vierge congolaise en faveur des Congolais et du monde entier, indique  un communiqué de la représentation  diplomatique américaine à Kinshasa.

Les Etats- Unis, ajoute la même source, entendent élargir leur coopération dans le domaine de la protection de la forêt congolaise. Selon Mike Hammer cité dans ledit document, la nouvelle administration de Joe Biden offre des  opportunités pour élargir la coopération avec la RDC, notamment dans le domaine de la protection de la forêt.

Rappelant par ailleurs que  depuis le 20 janvier 2021, le monde a été témoin de la démocratie américaine lors de l’investiture du Président Joe Biden et de la vice-présidente Kamala Harris, ce communiqué souligne : «Depuis là, le président s’est  mis au travail immédiatement en réintégrant les Etats-Unis  dans l’Accord de Paris, reflétant de ce fait sa priorité de se joindre à la communauté  internationale pour lutter contre la menace partagée existentielle et mondiale du changement climatique ».

Pour l’Ambassadeur américain en RDC, cette réintégration constitue une opportunité pour les USA et la RDC d’approfondir leur partenariat privilégié pour la paix et la prospérité en collaborant au sujet de la protection de l’environnement, spécifiquement en ce qui concerne le bassin du Congo qui est le « deuxième poumon du monde » et qui est d’une grande importance pour l’humanité.

Une équipe de l’ambassade  avec  l’aide du FBI travaille d’arrache –pied en collaboration avec l’ICCN pour dénoncer les réseaux corrompus existants qui œuvrent en RDC et privent les populations  autochtones et locales des ressources naturelles dont ils dépendent, souligne-t-il en promettant que le Département d’Etat retiendra des sanctions en matière de visas aux trafiquants d’espèces sauvages et des bois illégaux.

Boni Tsala


(BTT/PKF)