« Sylvestre Ilunga attend la notification de sa déchéance », titre FORUM DES AS.

Dans une communication rendue publique le jeudi 28 janvier, rapporte le journal, le Premier ministre Ilunga Ilunkamba dit attendre la notification de la décision de sa déchéance pour prendre ses responsabilités conformément à la Constitution et a, dans la foulée, reconnu " la compétence de l'Assemblée nationale à examiner la motion de censure qui m'a été destinée dès lors qu'elle a été signée par 301 députés nationaux ".

Pour le quotidien, c’est une façon pour le Chef du gouvernement central de renoncer au bras de fer avec la chambre basse du Parlement et d'accepter le vote des députés nationaux ayant conduit à sa déchéance le mercredi 27 janvier à la tête du Gouvernement.

Selon LE POTENTIEL, le piège de la dissolution est désamorcé : « Maintenant que le Premier ministre est revenu au bon sentiment, en s’inclinant devant la décision des députés, le président de la République a les mains libres pour former son gouvernement d’union, avec une écrasante majorité acquise à sa cause ».

Entretemps, L’AGENCE CONGOLAISE DE PRESSE rapporte que le sénateur Modeste Bahati Lukwebo, nommé informateur pour une mission principale d’identifier une nouvelle majorité parlementaire à l’Assemblée nationale en vue de la formation d’un nouveau gouvernement, a remis jeudi, le rapport de son travail, au Président de la République, Félix  Antoine Tshisekedi Tshilombo, au Palais de la Nation.

Ce rapport comprend, poursuit l’agencier, une liste de 391 députés nationaux issus de 24 regroupements politiques et 1 député indépendant élu de la circonscription électorale de Bafwasende, tous réunis au sein de l’Union sacrée de la nation.

Ainsi, L’AVENIR parle-t-il d’une « mission accomplie » pour Modeste Bahati qui souligne que bien avant la remise du rapport au président de la République, Modeste Bahati a reçu le mercredi 27 janvier, la délégation de l’Ensemble pour la République de Moïse Katumbi qui a signé son adhésion à l’Union sacrée. Egalement le groupe parlementaire MLC et Alliés.

« Election du bureau définitif, Christophe Mboso, candidat de l’Union sacrée au perchoir », annonce LE POTENTIEL. Celui qui préside le Bureau d’âge, révèle le quotidien, bénéficie de la confiance du président de la République. Il est donc le candidat désigné qui défendra les couleurs de l’Union sacrée au cours de cette bataille pour le perchoir du bureau définitif de la Chambre basse du Parlement. Le journal poursuit : Jean-Marc Kabund, président ai de l’UDPS, est candidat à la vice-présidence, poste qu’il avait déjà occupé avant d’être destitué. La deuxième vice-présidence est réservée à l’AFDC-1 de Modeste Bahati, rapportent des sources concordantes.

Socrate Nsimba


(SNK/Yes)