L’AGENCE CONGOLAISE DE PRESSE (ACP), rapporte dans son bulletin de ce matin que le président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, en séjour depuis lundi au Caire en Egypte, s’est entretenu mardi, avec son homologue égyptien, le président Abdel Fatah Al-Sissi, sur plusieurs sujets relatifs aux projets de développement entre leurs deux pays.

Selon le service de la presse présidentielle, cette visite fait suite à l’entretien, par visioconférence en décembre dernier, entre les deux Chefs d’Etat au cours duquel ils s’étaient engagés à raffermir les relations bilatérales, notamment dans le volet de la consolidation de la paix, de la sécurité et plus particulièrement dans l’appui aux projets de développement.

L’agencier note dans un article publié dans ses pages intérieures sous le titre : « Le Premier ministre entend maintenir la stabilité du cadre macro-économique ». Pour le confrère, le Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba entend ensemble avec son Gouvernement maintenir et préserver la stabilité du cadre macro-économique jusqu’à l’installation du prochain gouvernement, a indiqué mardi, la ministre d’Etat, ministre du Travail et prévoyance sociale, Néné Nkulu Ilunga.

A en croire la ministre d’Etat qui l’a dit à l’issue de la réunion du Comité de Conjoncture économique tenue sous la présidence du Premier ministre, deux sujets ont été examinés au cours de cette réunion, à savoir, la note de conjoncture économique, et la situation du secteur minier, peut-on-lire dans les colonnes de l’agencier.

LE PHARE titre à sa Une « Thambwe Mwamba à la porte de Makala ». Le quotidien du boulevard du 30 juin renseigne que le président de la haute chambre du Parlement Alexis Thambwe Mwamba est dans de mauvais draps, il passe de très mauvais temps parce que tiré entre deux feux. D’un côté, une pétition contre le bureau qu’il dirige a été déposée hier mardi 2 février, et de l’autre, Alexis Thambwe Mwamba court le risque de se retrouver en prison au regard de l’évolution de la situation.

Il poursuit que plusieurs faits lui sont reprochés, suivant la correspondance lui adressée le 1er février par le Procureur Général près la Cour de Cassation, Victor Mumba Mukomo, pour un réquisitoire au bureau du Sénat aux fins d’obtenir l’autorisation d’instruction à charge des faits consignés dans le dossier à sa charge, notamment le fait d’avoir retiré, en date du 6 janvier 2021, pour le compte du Sénat, trois chèques respectivement de 2 millions d’euros, 1 million de dollars américains et 1 million de francs congolais, précise le journal.

Présumé détournement des derniers publics, L’AVENIR mentionne « L’argent se trouve bel et bien au Sénat ». Pour le confrère, le Procureur Général près la Cour de Cassation a saisi le bureau du Sénat afin d’obtenir l’autorisation pour ouvrir une instruction à charge de son président, Alexis Thambwe Mwamba, pour des faits de détournements des derniers publics.

Selon le Procureur Général près la Cour de Cassation, précise ce média, « le trésorier du Sénat, ayant retiré ces sommes à la Banque Commerciale du Congo (BCDC), remit les 2.000.000 d’euros et 1.000.000 de dollars américains au Conseiller financier du Questeur du Sénat. Ledit conseiller partit les remettre au président du Sénat, Alexis Thambwe Mwamba à sa résidence. D’où, l’ouverture du présent dossier ».

L’Avenir ajoute dans un autre titre « Le Tandem Mboso-Kabund plus que convaincant », et de poursuivre que, c’est en principe aujourd’hui que doit se dérouler l’élection et l’installation du bureau définitif de l’Assemblée nationale, qui conduira inévitablement le tandem Christophe Mboso et Jean-Marc Kabund.

« Le bureau fait bloc et rejette le réquisitoire du PG près la Cour de Cassation », c’est le titre de FORUM DES AS. Le président du Sénat, Alexis Thambwe Mwamba, mis en cause dans une affaire de détournement de derniers publics, va-t-il se présenter à l’office du Procureur général près la Cour de Cassation, pour donner sa version des faits ?, s’interroge le confrère, tout en ajoutant qu’hier dans la ville haute, y compris sur les réseaux sociaux, ce sujet a été largement commenté dans la mesure où il concerne le tout dernier chef de corps issu du FCC.

Cependant, par rapport à la question principale ci-dessus, le Bureau de la Chambre Haute du Parlement fait chorus et rejette le réquisitoire signé le 1er février courant par le Procureur Général près la Cour de Cassation.

Gisèle Mbuyi


(GM/ROL/Yes)