Face au flou artistiquement orchestré par le Cameroun lors des tests de la Covid-19 sur les joueurs de l’équipe nationale congolaise, la FECOFA voulant y voir un peu plus clair a déposé mardi, une plainte à la Confédération africaine de football (CAF) contre le Cameroun.

Selon une source proche de la FECOFA, qui s’est confiée à digitalcongo.net sous le sceau de l’anonymat, la plainte a été bien ficelée avec tous les éléments de preuve et remise aux organes habilités de la CAF. Au stade actuel, notre source s’est abstenue de révéler le fond du dossier avant que le destinataire n’accuse réception. Sans doute dans les prochains jours, l’économie de cette plainte sera portée à la connaissance du public.

Comme on le sait, la délégation de l’équipe nationale congolaise a été la seule à compter beaucoup des membres testés positifs au Covid-19 après les tests réalisés localement par les services médicaux de Cameroun. Ce résultat avait laissé plus d’un observateur stupéfait lorsque l’on sait que la RDC ne figure pas sur la liste des pays du continent qui comptent un grand nombre de cas.

Des suspicions sont permises, surtout que ce résultat est intervenu à la veille du match Cameroun-RDC comptant pour les quarts de finale. Les Léopards ont été amputés suite à ces tests d’environ 21 membres positifs au Covid-19. Curieusement, même les joueurs déclarés guéris et testés négatifs à deux jours du match sont redevenus positifs. La contre-expertise sollicitée par Théobald Binamungu, vice-président chargé des équipes nationales va confirmer seulement 3 cas. Mais c’était trop tard.

Théodore NganguIlenda


(TN/PKF)