A 30 jours de l’ouverture de la session ordinaire de mars, et à cette première rencontre de prise de contact, a dit le président de la chambre basse, Christophe Nkodia, le bureau définitif s’est vu dans l’obligation de venir remettre le rapport de la dernière session extraordinaire au chef de l’Etat, Garant du fonctionnement du pouvoir public et des  institutions ainsi que de la continuité de l’Etat. Les priorités de la session ainsi que l’urgence de mettre en place un nouveau gouvernement étaient également au menu des échanges, a-t-il précisé.

‘‘Nous avons dit au chef de l’Etat que la mise en place du gouvernement de l’Union Sacrée  de la Nation est une urgence, et que la population attend beaucoup de ce gouvernement », a-t-il fait savoir en y ajoutant : l’objectif  des membres du bureau de l’Assemblée Nationale qui sont déterminés à accompagner le président de la République dans sa vision de l’Union Sacrée de la Nation ainsi que dans l’ensemble des activités de son programme politique pour que le peuple congolais retrouve leur bonheur et que des solutions soient trouvées  aux problèmes qui méprisent la population.

En tant qu’institution législative de la République, l’Assemblée Nationale est prête à accompagner toutes les réformes qui vont conduire à l’amélioration des conditions économiques er sociales de notre pays tout comme de la population, a dit Christophe Mboso Nkodia.

Il sied de noter que l’Assemblée Nationale a un grand rôle à jouer en soutenant le Gouvernement, en votant ses programmes d’action pour que l’Exécutif national soit à mesure de répondre positivement aux attentes de la population.

Gisèle Mbuyi


(GMM/PKF)