Ils ont été présentés le jeudi dernier dans l’enceinte du ministère provincial de l’Intérieur à Lubumbashi, à la commissaire provinciale de l’Environnement et développement durable, Mireille Kilufia, écrit l’ACP.

A noter que le premier camion a été intercepté au mois de janvier 2021, tandis que le deuxième a été saisi, il y a une semaine, a écrit la source. Et que les propriétaires de  ces  bois demeurent  jusque là inconnus. Quant aux chauffeurs desdits camions, ils ont fui, sans laisser des traces.

L’exploitation et l’exportation du bois rouge de la forêt de Miombo dans le territoire de Kasenga sont pourtant interdites par des décisions administratives nationales et provinciales, a déploré Mme Mireille Kilufia.

Elle a ainsi mis en garde ceux qui se livrent à ce trafic et à l’exportation du bois rouge.

Gisèle Mbuyi


(GMM/PKF)