L’informateur Modeste Bahati Lukwebo a remis, mardi, au Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge le rapport de la mission d’information ayant permis l’identification de Union Sacrée de la Nation comme nouvelle majorité parlementaire. « Je suis venu féliciter formellement Monsieur le Premier ministre Jean Michel Sama Lukonde Kyenge pour lui remettre la copie du rapport de ma mission en tant qu’informateur afin d’identifier la majorité au sein du Parlement. Ce travail a été fait et je tenais à le lui remettre officiellement. Sûrement ça pourra l’aider dans le travail de la composition du gouvernement », a dit le sénateur Bahati Lukwebo, rapporté par l’AGENCE CONGOLAISE DE PRESSE (ACP) dans sa Une.

« Lukonde : non à la République familiale », mentionne LE PHARE. Pour ce confrère du Boulevard du 30 juin, des millions de Congolaises et Congolais se sont réjouis, à plus d’un titre, de l’avènement de Sama Lukonde à la tête du gouvernement. Jeune lui-même, appelé à travailler avec un Président jeune, une lourde mission de balayer la « République familiale » inaugurée par les dignitaires de l’AFDL (Alliance des Forces Démocratiques pour la Libération du Congo) en 1997, après la chute du Maréchal Mobutu, et perpétuée par les deux Kabila, Laurent et Joseph, de 1997 à 2019.

Alors qu’on la croyait disparaître du paysage politique national, la « République familiale » a repoussé des cendres du « Kabilisme », avec la bénédiction du Premier ministre, Sylvestre Ilunga Ilunkamba, l’homme qui ne pouvait rien décider sans l’aval de son « Autorité », ou des membres de son pré-carré, écrit ce tabloïd.

Formation du Gouvernement « Sama Lukonde reçoit le rapport Bahati », annonce L’AVENIR. Le confrère renseigne qu’à peine qu’il a été nommé lundi 15 février 2021, par le président de la République, le Premier ministre, Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge se met déjà au travail. Pas de temps à perdre pour le locataire de la Primature, au regard de la date du 15 mars 2021 qui approche à pas de géant pour l’investiture du Gouvernement, mais aussi en tenant compte des défis de taille qu’il doit relever.

A en croire ce journal, la formation du Gouvernement de l’Union Sacrée de la Nation urge et tout doit être fait pour que l’équipe soit déjà prête d’ici le début de la session de mars. C’est pour cette raison qu’il a reçu l’informateur désigné par le président de la République, le sénateur Modeste Bahati, qui est venu lui remettre une copie de son rapport, pour l’aider dans la composition du Gouvernement de l’Union Sacrée Nation, précise ce média.

FORUM DES AS qui emboîte le pas, titre à son tour  recevant hier le rapport de l’Informateur Modeste Bahati « Nouveau Gouvernement : le plus dure commence pour Sama Lukonde » ‘‘ L’informateur ayant déjà balisé le chemin, l’Union Sacrée appelée à ne pas tirer les choses en longueur dans ses tractations autour du choix des candidats ministrables.

Effectivement, le travail a commencé pour Jean-Michel Sama Lukonde, qui a reçu hier mardi, le rapport de la mission d’informateur confiée en décembre dernier à Modeste Bahati, pour identifier une nouvelle coalition majoritaire au Parlement.

Vu des analystes, il s’agit là, d’une étape importante franchie dans le processus de formation du futur Gouvernement. Car, ce rapport de l’informateur devra désormais servir de document de base, mieux de tableau de bord pour, théoriquement, déterminer la clef de répartition des quotas à attribuer à chaque regroupement politique, membre de l’Union Sacrée de la Nation.

Dans un autre chapitre, CONGO NOUVEAU, revient sur l’ancien Premier ministre qui met en doute la réussite sociale du pouvoir en place en titrant « Muzito : Tshisekedi ne réussira pas le défi social en 2021 ». L’initiateur du parti ‘Nouvel élan’, Adolphe Muzito, sre veut réaliste et pense que le Budget 2021 tel que promulgué par le chef de l’Etat, Félix –Antoine Tshisekedi.

Gisèle Mbuyi


(GM/DNK/Yes)